Qui sommes-nous ?

Objet de l’association

L’association réunit et représente les personnes physiques ou morales œuvrant en faveur des arbres et des haies champêtres, c’est-à-dire concernées ou agissant pour les formations végétales arborées non forestières en Occitanie en lien avec l’Afac-Agroforesteries (association nationale).

Elle a pour vocation de promouvoir et de porter des projets à l’échelle régionale, complémentaires aux actions d’aide à la plantation et de sensibilisation réalisées à l’échelle départementale par les opérateurs techniques départementaux ou locaux.

Adhérez en nous renvoyant le bulletin d’adhésion.

L’échange, la mutualisation des pratiques et la mise en place de dynamiques concertées entre membres est la clé pour promouvoir une politique ambitieuse autour de l’arbre permettant de faire évoluer les pratiques humaines autour de la place de l’arbre et de proposer de nouveaux itinéraires techniques de gestion de l’arbre et la haie

L’Afahc-Occitanie a actuellement  11  adhérents  (voir la carte) répartis sur le territoire Occitanie. Elle est membre de l’Afac-Agroforesteries qui regroupe au niveau national plus de 300 adhérents.

L’Afahc-Occitanie a été créée en 2009. Elle se compose de 5 collèges :

  • Collège 1 : les membres fondateurs dont la liste figure dans le règlement intérieur
  • Collège 2 : les associations
  • Collège 3 : les entreprises
  • Collège 4 : les collectivités
  • Collège 5 : les chambres consulaires

Les membres fondateurs sont : Arbres et Paysages d’Autan, Arbre et Paysage 32, Arbres et Paysages Tarnais, Arbres, Haies, Paysages d’Aveyron, Chambre d’Agriculture de l’Ariège, Campagnes Vivantes 82 et Maison de la Nature et de l’Environnement 65.

Generic selectors
Search in title
Search in content
Dans les articles
Search in pages

L’Afahc-Occitanie

L'Afahc-Occitanie, créée à l’initiative de 8 associations et organismes répartis sur l'ensemble du territoire midi pyrénéen, est structurée à l’échelle de la Grande Région. L’Afahc-Occitanie a pour vocation de promouvoir et de valoriser l’arbre hors forêt.